Une aventure médocaine

Le making-of de notre livre crus classés du Médoc

12 septembre 2010

Première dédicace à Lespare : ZE bide !

073

On ne vous a pas menti jusqu'à présent. On ne va donc pas commencer maintenant. Notre séance de dédicace à Lesparre a éte un gros bide ! Il y a eu tout de même de bonnes surprises. La première a eu lieu quelques minutes après que je sois arrivé : je vois s'approcher vers moi l'un de mes oncles qui habitent à Pau !!!! Dingue, non ? En fait, l'une de ses belles-soeurs qui habitait à quelques kilomètres de là est décédé quelques jours plus tôt.Il est donc venu à l'enterrement. Etant passé la veille au magasin, il a vu l'affiche annonçant la dédicace. Et en a donc profité pour revoir son neveu préféré (bon là, c'est un effet de style sans fondement réel).

En tout cas, ça nous a fait un premier livre vendu et signé. A 10h01, c'était prometteur ;o)

Hélas, ça a été ensuite le grand caaalme.

070

Pierre a donc sorti un magazine de son sac et s'est plongé dans la lecture...

Vers 11h00, une dame très sympathique est venue nous vous. Elle travaille pour l'Espace culturel du même magasin, situé un kilomètre plus loin. Elle nous acheté 4 livres pour les offrir à des amis. Nous nous pliés à la dédicace personnalisée. L'un des livres était pour un prêtre qui allait déménager du Médoc vers Blaye. Pierre allait commencer à écrire qu'il dédiait le livre à un homme qui passait sur l'autre rive du fleuve ... avant de se reprendre et d'écrire estuaire. Le contresens était moins risqué... La dame nous a conseillé de nous mettre plutôt à l'espace culturel : nous aurions certainement un public très différent.

J'ai profité de la matinée tranquille pour faire dédicacer à Pierre quelques livres amenés en douce, destinés à des amis belges et normands. J'ai un peu tremblé lorsque j'ai sorti ces livres du magasin, ayant peur que la sécurité pense que je les avais volés (même si c'était facilement vérifiable en comptant les stocks et les ventes).

A 12h00, nous avons annoncé au responsable du magasin que nous souhaitions aller l'après-midi à l'Espace culturel. Il ne nous a pas retenu... 

Nous sommes partis à 13h00, avons mangé à Lesparre dans un restau assez lugubre (et c'est un euphémisme). Puis nous nous sommes installés à la librairie du magasin.

076

Finalement, des livres au milieu des livres, c'est mieux ;o)

L'accueil du personnel du magasin était plus chaleureux. Il n'empêche que l'on a eu assez vite l'impression de faire tapisserie. Vers 17h00, nous avons eu le plaisir de revoir Christophe Congé de Lafite qui nous a pris un livre pour son père. Un peu plus tard, quelques jeunes nous ont fait dédicacer un livre pour leur grand-père. Et puis c'est tout

Cela fait donc 7 livres pour la journée entière. C'est pas vraiment glorieux. Mais bon, on peut aussi dire que l'on a eu du bol, car ça aurait pu être encore pire (même si j'ose à peine l'imaginer...). En tout cas, j'ai pu prendre une photo impressionnante que je n'aurais pu imaginer il y a encore 4 ans :

075

Un présentoir rempli de livres avec mon nom dessus !

Je me dis que j'ai déjà réalisé un rêve de gosse, sans parler du bonheur d'avoir pu visiter comme peu de personnes les domaines viticoles les plus connus du monde. Alors, cette journée, c'est vraiment un épiphénomène... 

Posté par Eric B à 16:34 - Récits - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Première dédicace à Lespare : ZE bide !

    nul n'est prophète chez lui !

    Hello Eric,

    ton livre des CC du Médoc n'est pas considéré par les siens.
    Mais, je peux dire (humblement) que l'exercice réalisé à l'intérieur vaut le détour comme dirait un certain bib.
    En effet, il donne soif de connaissance et aiguise une gourmandise de vins exprimant une histoire de terroirs (du sol au ciel passant par l'homme).

    Antoon

    Posté par toon, 12 septembre 2010 à 17:41 | | Répondre
  • Patience

    j'ai votre blog en bookmark depuis des mois car j'attends la publication du bouquin avec impatience Vous parlez du monde vin sous un angle unique et inhabituel. C'est la raison pour laquelle le public tarde à s'y intéresser. Il y viendra, j'en suis sure. Bravo pour votre travail et votre pugnacité!
    R. DUMONT

    Posté par reun, 13 septembre 2010 à 21:07 | | Répondre
  • Chapeau les chateaux!

    Je vous soutien en tant que lecteur (blog très agréable) et vous renouvelle mes bravos. Je vais acheter votre ouvrage pour moi d'abord, et pour mon beau-père amateur de Bordeaux et de la 'belle ouvrage' comme il dit (un menuisier!) Continuez à décrire votre blog-cheminement, si positivement documenté et décrit. Amicalement.

    Posté par Eric (aussi), 13 septembre 2010 à 21:43 | | Répondre
  • Sans doute la dame de L'espace culturel est une amie...
    Elle aime les vins.Et son ex-mari est mon partenaire de dégustation dans les concours RVF.
    Bravo pour votre livre que je m'apprête à offrir à un ami cher.

    Posté par Laurent Saura, 17 septembre 2010 à 21:29 | | Répondre
Nouveau commentaire