Une aventure médocaine

Le making-of de notre livre crus classés du Médoc

25 mai 2011

Retour dans le Médoc

065

La semaine dernière, nous avons commencé avec Pierre à démarrer le deuxième tome de notre "oeuvre" consacrée à Saint-Emilion. Après avoir rencontré en début de semaine Hubert de Boüard, Jean-Luc Thunevin et Bernard Magrez, je me suis offert une pause le vendredi en retournant l'espace d'une journée en rive gauche. 

070

L'air de rien, ça m'a fait vraiment super plaisir de retrouver cette bonne vieille D2 et les châteaux qui la bordent. Je me suis trouvé à cette occasion un nouveau compagnon d'armes en la personne d'Antoon Laurent, Wine Patriot dans l'âme, qui se trouvait vaquer dans le coin pour affaires.

069

Nous avons démarré la journée à Latour où nous attendait la toujours souriante Sonia. Nous avons dégusté les assemblages de 2010 prélevés le jour même.

066

Si nous retrouvons une trame relativement proche dans les trois vins, le Pauillac se distingue par sa buvabilité et sa gourmandise (même si un peu moindre que la version 2009), les Forts par son élégance et sa douceur, alors que le Latour est tout simplement superbe : un nez mêlant les notes mentholées à la liqueur de fruits noirs.  Dès l'attaque en bouche, vous êtes saisis par la fraîcheur et la droiture de ce vin, avec l'impression d'être sur une rampe de lancement sans la possibilité de dérailler. Vous avez simultanément l'impression que le temps s'est arrêté, captivé par cette matière dense et mûre, presque crémeuse. La finale vous met une grosse claque pour vous dire que non, vous n'avez pas rêvé...

pich2

Cinq minutes plus tard, nous étions accueillis au château Pichon-Longueville (Baron) pour déguster le dernier millésime (2010). Comme à chaque fois, nous démarrons par Pibran, appartenant aussi à AXA  et vinifié par la même équipe. Comme vous le voyez ci-dessous, l'étiquette a profondément changé (dans un style plus classe). 

077

Je ne saurais que le décrire banalement (mûr, épicé...), mais le nez de Pibran est tout sauf banal, se répétant à chaque millésime que j'ai dégusté. La bouche est ample, dévoilant une matière fraîche et veloutée, sans un tannin qui dépasse. La finale est gourmande, sans aucune dureté. Vraiment très agréable.

078

Les Tourelles ont également changé d'étiquette dans un style plus classieux. Le nez est plus discret que celui du vin précédent. La bouche a par contre un fruit plus intense, avec un côté frais, pulpeux. Fôdrait être difficile pour ne pas aimer.

079

Le Pichon Longueville 2010 a un nez fin et expressif, mêlant les fruits noirs, le cacao et le menthol. La bouche est d'une grande ampleur, avec une matière dense d'un soyeux rare, et un élan irrépressible vous menant vers une finale de toute beauté : fraîche, intense, sans une once de dureté. Un bijou !

Le millésime 2008 qui vient d'être renoté à la hausse par Parker mérite tous les éloges : un nez d'une complexité folle (liqueur de cassis, tabac, moka, menthol). Un toucher de bouche remarquable de douceur et de finesse, avec un côté salin que j'apprécie beaucoup. Une finale longue et gourmande. Et si c'était l'une des affaires du millésime ?

082

A peine remis de nos émotions, nous finissons notre matinée à Las Cases en compagnie du directeur (Jean-François Klee) et de Bruno Rolland (le maître de chai) et dégustons l'ensemble des vins des domaines Delon (toujours en 2010).

Fugue de Nénin : nez sur les fruits noirs bien mûrs, avec une sensation de fraîcheur. Bouche gourmande et pulpeuse, avec un fruit éclatant. Finale nette et fraîche. J'en ferais bien mon quotidien ;o)

Nénin : nez plus fin et plus épicé. Bouche tendue à la matière soyeuse. Belle chair dense. Finale encore ferme.

Chapelle de Potensac : nez médocain avec des notes de cassis (bourgeon et fruit) et une touche (agréable) de poivron. Bouche douce, aérienne, avec des tannins bien fondus. L'ensemble est équibré et très agréable

Potensac : nez marqué par le cassis et des notes mentholées. Matière mûre, d'un beau velouté tendant vers le soyeux. Texture vraiment top qui en fait le plus beau Potensac jamais bu !

Petit Lion (de Las Cases) : Nez au fruit exubérant, presque solaire. Matière très belle, soyeuse, avec un côté pulpeux/gourmand. Très bel équilibre. J'adore !

Clos du Marquis : nez noble d'une grande droiture (cassis/cèdre). Bouche ample d'une grande douceur, avec une matière aérienne et rafraîchissante.  De l'étoffe dont sont faits les songes.

Léoville : nez mûr et profond, avec un côté "force tranquille", et toujours cette fraîcheur propre à ce millésime. Attaque en bouche sompteuse : en l'espace de quelques secondes, le vin emplit le moindre espace de votre palais d'une matière riche et sensuelle, avec une acidité obsédante jouant le rôle de fil conducteur ; et une finale magnifique. J'avais déjà évoqué le divin lors de ma dégustation de Las Cases 2009. Je le maintiens ici : c'est immense, irréel de beauté. L'un des  plus beaux vins rouges bus de mon existence (voire le plus beau).

Nous avons ensuite déjeuné chez Jean-Michel Comme sur les terres de Pontet-Canet (mais n'avons pas bu de vins du Château). Je ne me suis pas éternisé car j'avais ensuite deux autres rendez-vous (un à Rauzan-Ségla - rien bu -  et un autre en rive droite avec Stéphane Derenoncourt - bu plein de choses, mais c'est une autre histoire...).

Posté par Eric B à 13:00 - Récits - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Retour dans le Médoc

    Infos sur la Drink Culture TV

    Amatrices, amateurs de vin, laissez moi vous présenter la Drink Culture TV !
    Première Web TV québécoise, le principe y est très simple, notre chroniqueur Pascal Fernand, propose chaque semaine un sujet sur le vin et sa culture à Montréal. Ses chroniques ont pour but de démocratiser le vin au Québec dont la consommation est grandissante.
    Intermédiaire entre les vignerons et le grand public, cette Web TV vous permettra de tout savoir sur le monde viticole que vous soyez un connaisseur aguerri ou simple amateur de vin.
    Toutes les semaines vous pourrez donc retrouver sur la Drink Culture TV la chronique filmée de Pascal Fernand à la radio Ville-Marie 91.3 FM de Montréal, Planète Jazz 91.9 FM ou encore dans des endroits insolites.
    C’est avec humour et dérision que vous est proposé chaque mardi et vendredi un nouveau thème allié au vin allant de la vinothérapie à la conservation de vos vins en passant par les bons tuyaux.
    Au programme donc, des chroniques ludiques, des rencontres avec des vignerons, des sorties, des jeux ou encore des apéros entre amis.
    Mais aussi, des invités qui vous font partager les douceurs de leur région, les anecdotes de leur pays et les plaisirs de l’œnologie.

    Rejoignez nous sur la Drink Culture TV pour partager quelques minutes de bonne humeur autour d’un bon verre de vin et n’hésitez pas à laissez vos commentaires pour nous faire partager votre avis et vos idées !

    http://drinkculture.tv/

    Posté par APVSA, 26 mai 2011 à 17:11 | | Répondre
Nouveau commentaire